pass sanitaire

À compter du 21 juillet, conformément au décret n° 2021-955 du 19 juillet 2021, un pass sanitaire devra être présenté afin d’accéder à l'ensemble de nos sites.

Une tolérance sera appliquée pour les 12-17 ans jusqu'au 30 août. Cette obligation ne s’applique pas aux enfants de moins de 12 ans.

Les visiteurs ayant acheté un billet avant le 21 juillet et qui ne satisfont pas aux obligations sanitaires peuvent demander l'échange ou le remboursement de leur billet.

Pour garantir la sécurité de tous les visiteurs et personnels, le port du masque demeure obligatoire dans les espaces intérieurs et les files d'attente. Il est recommandé dans les espaces de plein air.

Consultez notre page "préparer sa visite" pour plus d'informations.

Back to top
Vue de l'arboretum de Chèvreloup © MNHN

Butte aux Chênes

Ce bosquet d'arbres pluricentenaires est un des vestiges des aménagements du XVIIe siècle. Louis XIV vient alors d'être acquérir la plaine de Chèvreloup pour étendre son domaine de chasse privé.

Au sein du paysage agricole originel, Louis XIV fait aménager des refuges pour le gibier : huit secteurs enfrichés appelés remises de chasse. La Butte aux Chênes est l'une d'entre elles.

Fleurs de rhododendron (Rhododendron wardii var. puralbum) © MNHN - S. Gerbault
Fleurs de rhododendron (Rhododendron wardii var. puralbum) © MNHN - S. Gerbault

Un bosquet de plus de 300 ans

Ici pendant plus de 300 ans, la végétation a pu se développer presque librement, et les arbres ont, au fil du temps, enrichi le sol de leurs feuilles mortes qui est ainsi devenu léger et légèrement acide. De ces boisements d'essences indigènes sont issus les arbres les plus âgés de Chèvreloup : on admire de spectaculaires Frênes élevés, Chênes sessiles et Chênes pédonculés, dont certains atteignent les 200 ans.

Ce bosquet procure l’ombrage clair et l’ambiance fraîche nécessaires à une collection de rhododendrons. La majorité de ces arbustes ont en effet pour origine des régions montagneuses où les étés sont frais et humides : Caucase, Himalaya ou Extrême-Orient.

Frêne élevé (Fraxinus excelsior) centenaire à la Butte aux Chênes © MNHN - S. Gerbault
Chêne sessile (Quercus petraea) centenaire à la Butte aux Chênes  © MNHN - S. Gerbault

Une collection de rhododendrons

La collection de rhododendrons présente des cultivars et quelques espèces sauvages qui illustrent la diversité des tailles et des ports, des dessins et textures des feuillages, des formes et couleurs des fleurs de ce genre multiforme. En plus des variétés couramment cultivées dans les jardins, aux feuilles oblongues vert terne, on pourra ainsi observer d’autres arbustes aux jeunes feuilles couvertes d’un velours argenté ou doré, aux feuillages étroits ou cordiformes, aux fleurs en grosses clochettes ou en étoiles ouvertes...

Le genre Rhododendron comprend environ un millier d’espèces, dont quelques dizaines seulement sont à l’origine de plus de 28 000 cultivars, par hybridation et sélection.

Collections de rhododendrons © MNHN - S. Gerbault
Fleurs de rhododendron (Rhododendron wardii var. puralbum) © MNHN - S. Gerbault
La Butte aux Chênes au mois de mai © MNHN - S. Gerbault