Réouverture

Nous sommes heureux de vous annoncer la réouverture de l'Arboretum de Versailles-Chèvreloup le lundi 1er mars 2021.

Nous vous recommandons de privilégier le paiement sans contact par carte bancaire.

Toutes nos équipes sont mobilisées pour vous offrir un accueil de qualité, et garantir le respect des règles sanitaires et de sécurité.

Back to top
Prairie de la zone américaine fin mai © MNHN - Jérôme Munier

Un voyage autour du monde

Le domaine de Versailles-Chèvreloup constitue un arboretum (du latin arbor : arbre) : un jardin botanique consacré aux arbres. Sur 200 hectares d’espaces naturels et paysagers, il présente une collection d’arbres issus des régions tempérées ou froides du globe, résistant sous le climat d'Île-de-France.

Les collections de l'Arboretum en chiffres :

  • 2 500 espèces et variétés d'arbres et arbustes en plein air
  • 8 000 espèces  et variétés de plantes sous serres.

Le plan de plantation de l’Arboretum distribue les essences d’arbres selon leurs parentés botaniques d’une part, et leurs origines géographiques ou horticoles, d’autre part.

Vue de l'arboretum de Chèvreloup © MNHN - S. Gerbault
Vue de l'arboretum de Chèvreloup © MNHN - S. Gerbault

La zone systématique

La zone systématique qui rassemble les arbres par affinités botaniques est issue des premières plantations réalisées entre 1924 et 1935. Cette période a aussi laissé de magnifiques alignements constitués de Platanes communs, Noyers noirs d'Amérique, Cèdres de l'Atlas... Elle occupe 50 hectares.

Vue de l'Arboretum de Chèvreloup (allée de Ptérocaryers du Caucase) © MNHN - S. Gerbault
Jeunes cônes de Sapin de Corée (Abies koreana) © MNHN - S. Gerbault
Jeunes cônes de Sapin de Corée (Abies koreana) © MNHN - S. Gerbault

La zone géographique

La zone géographique, la plus étendue avec 120 hectares, a été définie en 1965.
Elle regroupe les arbres par continents ( Europe : 250 espèces – Asie : 960 espèces – Amérique : 700 espèces) et dans chaque continent par régions. L'Afrique, l'Amérique du Sud et l'Océanie sont représentées par des espèces, peu nombreuses, de régions montagnardes ou de latitude très australe. Enfin une zone dite "horticole", au centre du domaine, regroupe sur 30 ha plusieurs centaines de variétés d'arbres qui n’existent pas dans la nature, des cultivars créés ou sélectionnés par l'Homme en raison de leur potentiel ornemental ou de leur étrangeté.

Collections de rhododendrons © MNHN - S. Gerbault

Une multitude d’espèces

Nombreuses espèces d’épicéas, pins, sapins, cyprès chauves, séquoias, araucarias et bien d’autres encore… Chèvreloup est très riche en conifères !
Les essences de feuillus sont représentées par quantité d’espèces de groupes botaniques renommés comme les chênes, frênes, érables, noyers, tilleuls, aubépines, présentant une grande diversité et comptant dans leurs rangs beaucoup d’espèces rares, mais aussi par des genres plus méconnus comme les copalmes, savonniers, arbres à mouchoirs ou à caramel, charme-houblons et autres cédrèles...

L'arboretum sous la neige © MNHN - S. Gerbault