Fermeture exceptionnelle

Suite aux dernières annonces du gouvernement, l’Arboretum de Versailles-Chèvreloup reste fermé.

Nous vous communiquerons dès que possible les modalités de réouverture.

Back to top
Alignement de marronniers à fleurs rouges autour de l'ancien réservoir © MNHN - S. Gerbault

Réservoir de Chèvreloup

Le Réservoir de Chèvreloup a été bâti dès 1680 selon les plans de Le Nôtre à la demande de Louis XIV.

Les jardins de Versailles

Partie intégrante du système hydraulique des jardins de Versailles et Trianon, il mesure “100 toises de long sur 50 de large et huit pieds de profondeur” (soit 195 x 97 m et 2,50 m de profondeur) et contenait 15 000 mètres cubes d’eau. L’eau récoltée dans ce bassin, provenant du réservoir de Rocquencourt et de la plaine de Bailly, était ensuite conduite par deux tuyaux jusqu’au réservoir du Trèfle (1671) afin d’alimenter les fontaines de Trianon. Plusieurs fois réparé, le réservoir de Chèvreloup a été abandonné à la fin du XIXe siècle et n'est plus étanche.

Alignement de marronniers à fleurs rouges autour de l'ancien réservoir © MNHN - S. Gerbault
Alignement de marronniers à fleurs rouges autour de l'ancien réservoir sous la neige © MNHN - S. Gerbault

Les marronniers à fleurs rouges

Les berges du réservoir sont ornées d'un double alignements de 128 marronniers à fleurs rouges, Aesculus ×carnea ’Briotii’. Ces marronniers présentent un lien historique particulier avec les lieux. En effet, cette variété horticole, aujourd’hui largement cultivée à travers le monde, a été obtenue en 1858 par Pierre-Louis Briot (1804-1888) aux pépinières de Trianon, qui s'étendait alors jusque sur la plaine de Chèvreloup. Briot fut directeur de ces pépinières de 1834 à 1884, il y a sélectionné cette variété parmi de nombreux semis d’Aesculus ×carnea, l’hybride entre le marronnier européen A. hippocastanum et un marronnier américain A. pavia. La variété a ensuite été commercialisée par Jean-Jacques Moser, horticulteur rue Saint-Symphorien à Versailles, qui en hommage à son obtenteur lui a donné le nom de 'Briotii'.

Cette variété de marronnier est remarquable par sa vigueur, l'intensité de la couleur de ses fleurs (les plus foncées de tous les marronniers rouges), son feuillage vert sombre résistant aux ravageurs. La variété est multipliée par greffage sur des troncs de marronniers communs.

Alignement de marronniers à fleurs rouges autour de l'ancien réservoir © MNHN
Marronniers autour de l'ancien réservoir © MNHN - S. Gerbault