Fermeture exceptionnelle

Suite aux dernières annonces du gouvernement, l’Arboretum de Versailles-Chèvreloup reste fermé.

Nous vous communiquerons dès que possible les modalités de réouverture.

Back to top
Dédale des Lawsons © MNHN

Dédale des Lawsons

Les Cyprès de Lawson (Chamaecyparis lawsoniana), souvent simplement appelés « lawsons », ont donné leur nom à ce lieu.

Au sein de la zone horticole, en bordure de l'Étang aux Hérons, l'endroit rassemble une collection de plus de 50 cultivars (variétés horticoles) de ce conifère. Les arbres âgés d'une cinquantaine d'années, densément plantés, dessinent un paysage fermé à l'atmosphère particulière où vous pourrez déambuler, et presque vous perdre, tout en découvrant la diversité de leurs ports, de leurs textures et de leurs couleurs.

À droite, Chêne rouge (Quercus rubra), face au Dédale des Lawsons  © MNHN - S. Gerbault
À droite, Chêne rouge (Quercus rubra), face au Dédale des Lawsons © MNHN - S. Gerbault

Cet arbre qui ressemble au thuya, pouvant atteindre 60 m de hauteur dans la nature, a pour particularité d’être le conifère qui a donné naissance en culture au plus grand nombre de cultivars : on en compte plusieurs centaines ! Ceux-ci vont d'arbustes nains à de majestueux arbres colonnaires, avec des rameaux denses ou lâches, pleureurs ou dressés, variant du vert au gris, bleu et jaune, et même panaché.

Originaire des côtes pacifiques de Californie et d'Oregon, le Cyprès de Lawson est planté comme arbre d’ornement dans toutes les régions tempérées. Il a été introduit en Europe en 1854. Très rustique et résistant au froid, il pousse principalement sur des terrains humides. Son bois léger et résistant dégage une odeur de citronnelle, il est utilisé en menuiserie intérieure.

Dédale des Lawsons © MNHN
Dédale des Lawsons © MNHN